Mon pied droit est jaloux de mon pied gauche. Quand l’un avance, l’autre veut le dépasser. Et moi, comme un imbécile, je marche...   Raymond Devos
 
 
 
 

23-05-2021 Plateau du Grézac

Lieu : Lodève 2020_legrezac_20210523_134056.jpg
Date : 23 mai 2021
Responsable : Monique Mouls
Co-organisateurs :  
participants : 9

 


Encore une très belle balade où les participantes sont émerveillées par la multitude de fleurs, de toutes les couleurs, qui jalonnent les sentiers tout au long de la journée. La nature printanière est en pleine floraison sur le Grézac. Nous faisons également la connaissance de Pascale, nouvelle adhérente très sympathique qui pratique la marche nordique. Habitant à Lodève, c'est avec un grand enthousiasme qu'elle nous fait partager ses connaissances locales, notamment sur l'Oppidum.

Bien que la montée à l'oppidum soit facultative, afin de s'économiser pour le reste de la randonnée, nul se refuse à le gravir par curiosité. Ensuite, comme le soleil se fait plus présent et plus chaud, l'ascension vers le plateau paraît un peu interminable pour certains. Belle récompense : une belle vue panoramique sur Lodève et toute la plaine jusqu'à la mer, annonce la fin de notre supplice avec en prime une grande dalle sur laquelle nous déjeunerons.

Comme le mentionne Elisabeth : "super ! On commence à avoir la dalle et nous allons pouvoir manger sur une dalle". Un jeune couple lozérien s'invite aussi à prendre leur dessert près de nous. Anciens lodévois, familiers de l'environnement, ils ne manquent pas de nous informer de la présence d'un dolmen caché sur notre itinéraire. Odette prend un grand plaisir à nous conter sa touchante lettre d'amour, dénichée dans un vide grenier. Le coeur et même l'émotion y sont, faisant ressurgir un peu de nostalgie du passé.

Sur le retour, le cheminement nous conduit directement vers le dolmen annoncé. Pas de regret. Il y a même une lavogne. Au dernier point de vue, à 400m des voitures, une partie de l'équipe, peu pressée de se quitter, prend un grand plaisir à bavarder tranquillement pendant une heure accoudée à quelques blocs rocheux qui semblent y avoir été installés pour l'occasion. Elisabeth ayant des impératifs, est rentrée avec Odette et Paul. C'est le rappel de la contrainte horaire du couvre-feu qui nous replonge dans la réalité et nous pousse à repartir pour rejoindre les voitures.


Date de création : 07/06/2021 - 16:43
Dernière modification : 07/06/2021 - 18:22
Catégorie : Compte-rendu rando - Randonnées 2020-2021
Page lue 898 fois